De plus en plus, de plus en plus souvent, mes hypoglycémies m'emmènent loin, vers des atmosphères cotonneuses mais dans des univers sombres où je perds pieds, où le reste de l'univers gravite autour de mon corps sans que je puisse le bouger et où mon esprit délire, s'emballe. Voilà ce que je ressens. Comme ce jour du déménagement où je n'ai rien pu faire ou encore comme cette après-midi aux thermes où j'étais toute perdue au bord de la piscine et que chéri est venu à ma rescousse pour m'accompagner jusqu'au bar boire un jus d'orange pour me resucrer. Les vapeurs, l'eau, le brouhaha des nageurs...je ne savais plus où j'étais. Et aujourd'hui, alors que je m'apprêtais à aller faire les courses, une angoisse me sert la gorge, tout est noir, je déprime, j'ai l'impression de me sentir mal, je tourne en rond dans l'appart, je ne sais comment me resucrer, j'ai envie de pleurer. Je suis à 0,47g. Je vais voir chéri et demande à ce qu'il me rassure, je lui dis que je n'ai pas envie de sortir. Il me prend dans ses bras et me propose d'aller faire une sieste. Je me couche et m'endors...A mon réveil toute cette angoisse s'est envolée, je me sens mieux et reposée.

hypo

Mais je commence à me faire peur. Ces mauvais voyages ne me font pas du bien. C'est comme si mon cerveau était déconnecté, que mon corps me lâchait, je dirais que je suis un peu comme une schizophrène. Parfois je me dis qu'il pourrait m'arriver un accident quand je suis dans cet état, je suis dangereuse pour moi-même. Je n'aime pas ça du tout.