Où l'ambiance entre amis est excellente, où l'on parle, où l'on rit, où l'on boit, où l'on fume et où je rentre à la maison à la fin de la soirée à 3g40. Alors je m'en veux, je suis mal (moralement et physiquement), je sais que ma nuit va être difficile à négocier, je me dis qu'il ne vaudrait mieux pas être enceinte...
Alors je demande de l'aide à Madame la pompe, je fais un bolus et un débit temporaire plus élévé pendant une heure. Je me couche avec à côté de moi mon lecteur et une brique de jus d'orange au cas où les doses de correction que je viens de me faire seraient trop élevées et que l'hypo sournoise vienne me réveiller et j'essaie de dormir.
Le sommeil léger et paisible ne vient que vers 3h, flemme de vérifier ma glycémie mais je sais que je suis en train de redescendre.

Réveil matin, 9h, 0.85g.
Ouf, sauvée, la journée peut redémarrer sur de bonnes bases.