carbure_logoJe suis diabétique de type 1 depuis 6 ans. Ce colocataire un peu envahissant qu'est le diabète est apparu soudainement sous les traits d'une grosse fatigue et d'une soif intense en octobre 2001 alors que je venais de finir mes études et que je démarrais dans ma vie professionnelle.

Le diabète insulino - dépendant représente 10 à 15% des cas de diabète. Il survient le plus souvent chez un sujet non obèse, avant l'âge de 30 ans (Le diabète de type 2 concerne les sujets plus agés en surpoids ou obèse et résulte d'un disfonctionnement du pancréas). Le diabète de type 1 est dû à une destruction rapide et complète des îlots de Langerhans qui fabriquent l'insuline dans le pancréas. Cette destruction est " auto-immune ", c'est à dire qu'elle est due à une maladie du système de défense de l'organisme, qui, au lieu de protéger, détruit l'organe cible, ici le pancréas endocrine.

Le diabète ne se guérit pas. Cependant il peut se contrôler en associant repas équilibrés, sport (un peu hein, je n'en suis pas fana et vous verrez que dans mon cas c'est le diabète qui s'adapte à ma vie et non l'inverse ! ) et dans tous les cas, des injections d'insuline quotidiennes. Une bonne gestion du stress contribue également au contrôle de la maladie.

Un bon équilibre du diabète est primordiale pour éviter les complications à long terme et c'est l'Hémoglobine Glyquée (hb), qui doit être au mieux à 7%, qui donne la moyenne des glycémies sur 3 mois et la tendance...La mienne est de 6, 8% actuellement. J'ai donc le feu vert pour concevoir un bébé.

Récemment, je suis passée sous pompe à insuline afin d'assurer un meilleur équilibre de mes glycémies dans l'objectif de ma future grossesse. Mais avant, je me faisais 3 injections d'insuline avant chaque repas et 2 autres pour me couvrir et stabiliser mes taux de sucre tout au long de la journée.

Suite au prochain épisode...je vous présenterais ma complice dans cette grande aventure, ma pompe !